Quelle(s) eau(x) boire aujourd'hui - Philippe Reix - Naturopathe

Boire de l’eau, quoi de plus naturel ! Mais quelle eau voire quelles eaux boire aujourd’hui peut rapidement tourner au casse-tête ! Comment connaître la qualité de son eau du robinet ? Y a-t-il un réel intérêt à la filtrer ? La dynamiser ? La revitaliser ? Comment choisir une eau en bouteille ? Sur quelles critères ? Minérale ou de source ? Les minéraux sont-ils bien assimilables par le corps ? Et puis se posent les questions inévitables de la quantité d’eau à boire par jour ? Est-ce la même quantité pour tout le monde ? Et y aurait-il aussi une meilleure manière de boire de l’eau ? Pendant, avant, après ou entre les repas ? Les questions sont nombreuses, les réponses aussi, souvent touffues et très techniques !

Je vais m’attacher à rester simple tout en vous donnant des informations utilisables au quotidien. Pour les plus curieuses-x d’entre vous, je vous invite à vous suivre les liens dans les références sourcées en bas de page.

Voici donc un bref aperçu dans cet article de ma prochaine  visioconférence « Quelle(s) eau(x) boire aujourd’hui ? » –  Jeudi 17 septembre de 18h à 19h

Et comme ce sera ma première conférence naturopathique en ligne, je vous propose un petit tarif à 8 € !

Je développerai plus particulièrement l’intérêt de filtrer, dynamiser et revitaliser son eau de boisson, comment s’hydrater au mieux et comment éviter de se déshydrater, etc… voir l’encadré bleu en bas de page sur le contenu de la conférence.

1. Les eaux en bouteilles

Les eaux minérales

Les eaux minérales contiennent du calcium, magnésium, potassium en quantité très variable en fonction des marques.

Leur minéralisation est dû uniquement à leur origine souterraine. La Mont Roucous, l’une des meilleures eaux les moins minérales (résidu à sec = 22 mg/l) est présente dans les réseaux de grande distribution comme « eau minérale » mais également présente comme « eau de source » dans les magasins d’alimentation biologique.(1)

Les eaux riches notamment en magnésium (Hépar, Contrex…) sont à prendre seulement en cure de quelques semaines voire quelques mois mais pas plus car elles risquent à la longue de fragiliser les reins. Attention aussi aux eaux gazeuses souvent trop chargées en sel.

La question de l’assimilation des minéraux par l’organisme fait l’objet de vifs débats encore aujourd’hui. Marc Henry, docteur ès sciences, ingénieur chimiste et enseignant à l’université de Strasbourg, est formel : les minéraux ne sont pas assimilables en raison de la barrière lipidique (graisseuse) des cellules ! (2)

Les minéraux, s’ils sont trop nombreux, surchargent l’organisme et ne sont donc pas éliminés. Il vaut mieux manger des aliments riches en minéraux comme les légumes car en plus de posséder des minéraux, ceux-ci sont aussi constitués de nombreux acides aminés qui en s’associant aux minéraux seront facilement assimilés par l’organisme et ainsi soulager les reins.

Les eaux de source

Les eaux de source ne contiennent pas de minéraux (très peu réellement), par définition.

Vous pouvez le vérifier sur les étiquettes sur lesquelles est indiqué le résidu à sec devant être inférieur à 100 mg/L.

Elles sont préférables à une consommation quotidienne dans la mesure où la principale qualité d’une eau est reconnue par ce qu’elle emporte (les déchets alimentaires et ceux liés au métabolisme) plutôt que par ce qu’elle apporte  (les minéraux), même si « légalement », elles ne présentent pas de propriétés favorables à la santé. (1)

2. L’eau du robinet

Bien que l’eau du réseau français soit potable, la qualité est souvent très variable suivant les régions car selon les normes EDCH (Eaux Destinées à la Consommation Humaine – Décret du 2001-1220 – ayant remplacé celui d’« eau potable »), une eau donc dite « potable » est une eau qui ne « porte pas atteinte à la santé » donc pas nécessairement « bonne à boire » selon le Dr Claude Danglot. Les diverses pollutions environnementales en nitrates, nitrites, pesticides, résidus de médicaments, hydrocarbures, etc… ne permettent plus aujourd’hui de boire une eau du robinet non polluée… (3)

Il s’avère dès lors nécessaire de la filtrer à minima, puis de la dynamiser et la revitaliser  pour obtenir une eau dite « vivante »*.

Si vous ne pouvez pas la filtrer, le spécialiste de l’eau Joseph Orszagh conseille de la faire reposer pendant 12 heures au soleil dans une carafe transparente afin que le chlore s’évapore. Attention ! Le chlore, principal désinfectant introduit dans le réseau d’eau est loin d’être anodin et à l’origine d’une série d’altérations lentes de la santé (dépression du système immunitaire) (4).

Si vous pouvez la filtrer, choisissez le meilleur système de filtration à l’heure actuelle, l’osmose inverse*.

Vérifiez aussi la qualité de votre eau dans le département des Hauts-de-France

Note : Les Hauts-de-France ont aussi un sol très calcaire et donc très dur.
Attention : trop de calcium favorise l’apoptose des cellules (leur mort) car le calcium absorbe les phosphates des nucléotides des cellules ! (2)

Visioconférence Quelle-s eau-x boire aujourd'hui ?

Et pour en savoir plus,
voici le contenu de ma prochaine visioconférence
« Quelle(s) eau(x) boire aujourd’hui ? »
Jeudi 17 septembre 2020 de 18h à 19h.

Vous y apprendrez :

– Les critères de choix d’un système de filtration (1)
– L’intérêt complémentaire de la dynamisation et de la revitalisation et mode d’emploi
– Quelle quantité faut-il boire par jour ?
– Comment et quand faut-il boire ?
– Comment s’hydrater au mieux ?
– Comment éviter de se déshydrater ?
– Une brève histoire de la bio-électronique Vincent
– Faut-il prendre en compte l’acidité et l’alcalinité comme seuls critères de choix ?
– Le classement des meilleures eaux en bouteilles (1) selon la bio-électronique Vincent

(1) : Je serai amené à citer certaines marques pour les systèmes de filtration et eaux en bouteilles qui ont été évalués par d’autres que moi. Je ne vends aucun matériel et déclare n’avoir aucun intérêt commercial à les citer.

Sources

(1) : « La nature de l’eau » – Yann Olivaux – Ed. Marco Pietteur
(2) : Conférence « Quelle eau boire? » – Pr Marc Henry
(3) : Qualité de l’eau et santé – Claude Danglot
(4) : Le chlore et l’irradiation UV – Joseph Orszagh

* : L’eau dite vivante et l’osmose inverse (et bien d’autres notions) seront abordées plus en détail dans ma prochaine conférence.